Home / Politique / Scrutins du 22 mars en Guinée : la COMISCA parle « d’une affluence remarquable au niveau de tous les bureaux de vote »

Scrutins du 22 mars en Guinée : la COMISCA parle « d’une affluence remarquable au niveau de tous les bureaux de vote »

Sur l’invitation de la commission électorale nationale indépendante CENI, la coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine (COMISCA), a dépêché une mission pour suivre et observer le processus électoral en république de Guinée lors du double scrutin du 22 mars dernier.

Après  trois (3) jours de ces élections du double scrutin, les membres du COMISCA se sont retrouvés ce mercredi 25 de ce mois pour faire un rapport préliminaire au cours d’un point de presse qui a eu lieu dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Devant la presse, la coordination de la mission internationale des observateurs de la société civile africaine a apprécié le déroulement du processus électoral, mais si elle a déploré quelques violences enregistrées le jour du vote. 

« le 22 mars 2020, jour du vote, nos observateurs se sont déployés dans plusieurs régions et ont observé les opérations de vote dans la plupart des bureaux de vote conformément aux dispositions de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance de 2007, entrée en vigueur en 2012, de la déclaration de l’OUA/UA sur les principes régissant les élections démocratiques en Afrique de 2002, des directives de l’union africaine pour les missions d’observation et de suivi des élections de 2001 et d’autres instruments internationaux pertinents régissant l’observation des élections ainsi que de la constitution et des lois guinéennes.

Dans cette déclaration préliminaire, la mission présente un résumé de constatation sur le déroulement du double scrutin. Sur la base de la complication factuelle des fiches d’observation, les constats ci-après ont été faits :

La présence effective des membres de  bureau de vote de même que les représentants de certains partis politiques ; 

Une affluence remarquable au niveau de tous les bureaux de vote visités laissant présagée un taux de participation acceptable ;

L’ambiance détendue et conviviale quasi générale ayant caractérisé le déroulement des opérations électorales ;

La disponibilité du matériel de vote dans tous les bureaux visités ainsi que le caractère indélébile de l’encre ;

Les urnes observées ont été correctement scellées, transparentes et vides à l’ouverture ;

La garantie du secret de vote par la présence des isoloirs ;

La présence effective des forces de sécurité pour la sécurité et le maintien de l’ordre », a apprécié Saidou Compaoré, président de la COMISCA.

Malgré cette satisfaction, la coordination de la mission des observateurs de la société civile de l’Afrique a quand même relevé quelques manquements.

« Cependant, nous avons noté quelques légères insuffisances n’ayant aucun impact déterminant sur le bon déroulement des opérations de vote. Un retard dans l’ouverture de certains bureaux de vote, quelques actes de vandalismes et de violences ont été observés dans certaines localités. La difficulté pour certains électeurs à retrouver leurs noms sur la liste électorale et la non maitrise des procédures de vote par certains. Mais ces quelques dysfonctionnements ont été vite corrigés par les commissaires de la CENI », rassure-t-il.

Mohamed KABA

655 32 69 66

About Rédaction

Check Also

Guinée : la diaspora à Paris va à l’offensive vers la création d’un Collectif pour la Transition en Guinée (CTG)

Comme nous le disions dans notre précédente publication, il n’est secret pour personne que la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares