Home / News / Médiation des religieux dans la résolution de la crise politique en Guinée : Mohamed Lamine Kaba du parti « FIDEL » croit à une prise de conscience un peu tardive

Médiation des religieux dans la résolution de la crise politique en Guinée : Mohamed Lamine Kaba du parti « FIDEL » croit à une prise de conscience un peu tardive

L’enlisement de la crise sociopolitique inquiète bon nombre de citoyens guinéens. Face à la montée de la violence et des propos de va t-en guerre, Elhadj Mohamadou Saliou Camara, Grand Imam de la grande Mosquée Faycal, Mon Seigneur Vincent Koulibaly, archevêque de Conakry sont à pied d’œuvre pour rapprocher les protagonistes.

Pour le président du parti « Force des Intègres pour la Démocratie et la liberté » (FIDEL), cette démarche des chefs religieux est inopportune en ce sens qu’elle intervient très tardivement.

« Je crois que c’est une prise de conscience un peu tardive. La situation est en venimeux depuis très longtemps et nous n’avons jamais vu les religieux agir. Depuis que des manifestations ont commencé on a enregistré des dégâts matériels mais aussi des perte en vie humaine, je crois tout ça sont des vecteurs qui devrait déclencher la démarche des religieux et jouer leur rôle en tant que autorité morale mais nous avons observé que rien de cela n’a été fait. Pendant que les dates des élections sont fixé, tout est mobilisé en ce sens, on ne peut pas l’interrompre », indique Mohamed Lamine Kaba.

Il poursuivit en disant que vouloir interrompre cela, c’est violer aussi la constitution.

« Je crois qu’ils ne sont pas sensé de le faire, je pense qu’ils continuer à faire la médiation mais leur médiation ne doit un être un facteur de violation des lois qui réagissent le fonctionnement de ce pays« , a t-il ajouté.

Le président du parti FIDEL estime que malgré cette médiation, rien désormais ne pourra empêcher la tenue des élections législatives et référendum a la date indiquée.

« Je crois a moins que des miracles se produisent pour que ces élections n’aient pas lieu le 01 mars. A partir du moment, la structure organisatrice des élections a dit qu’elle est prête a organiser non seulement les législatives mais aussi le referendum, je pense que tous qu’on dit ne sont que des suspicions. Je pense que cela est bien nourrit par frontistes, du FNDC mais moi je pense que ces élections auront lieu et les guinéens vont choisir les 114 députés et également ils se tailleront d’une nouvelle constitution« , souligne Mohamed Lamine Kaba.

Facinet Camara
655765079

About Aboubacar Halimatou Soumah

Check Also

Condamnation fulminante de COVID-19 en Guinée : désormais 16 cas confirmés (ANSS)

C’est désormais inquiétant, le nombre de personnes contaminées de coronavirus  explose en Guinée. Avec  7 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares