Home / News / Souleymane Keita solde ses comptes avec certains partis de l’opposition : « c’est du bluff, on n’est pas en brousse où n’importe qui peut faire n’importe quoi… »

Souleymane Keita solde ses comptes avec certains partis de l’opposition : « c’est du bluff, on n’est pas en brousse où n’importe qui peut faire n’importe quoi… »

Depuis un peu plus longtemps, les principaux partis de l’opposition se sont retires du processus électoral pour marquer leur désaccord à ce qu’ils appellent manquements enregistres dans l’enrôlement des citoyens. Il s’agit de UFDG, UFR, BL, PEDN, PADES et autres qui ont clairement exprimé leur volonté de boycotter les élections, mais aussi d’empêcher sa tenue au 16 février prochain. S’exprimant sur cette décision des opposants au régime d’Alpha Conde ce jeudi, 16 janvier lors d’un entretien qu’il a accordé à notre Rédaction, le jeune conseiller du président Alpha Condé les a mis en garde.

Pour Souleymane Keita, c’est un droit pour chaque parti politique de participer ou pas à une élection, mais il ne peut pas empêcher sa tenue.

« Ils ne peuvent pas empêcher les élections, je suis désolé, personne ne peut empêcher les élections. Il faut qu’on quitte le sensationnel, c’est du bluff, on ne peut pas empêcher les élections. Vous avez le droit de boycotter les élections mais vous n’avez pas à empêcher les élections, on est dans une République. On ne peut pas accepter que les politiciens déguisés en société civile nous dicte leurs lois, ce n’est pas possible. Ce sur quoi nous veillons, c’est le respect de l’ensemble des procédures en fonction des règles qui encadrent les élections », déclare Souleymane Keita.


Il poursuit, tout en les mettant en garde.

« Il y a un État, on est pas dans la jungle, on n’est pas en brousse, on est dans un État organisé. Il y a les services qu’il faut pour faire en sorte que chacun puisse vaquer tranquillement à ses affaires, chacun puisse jouir de ses droits. Ce n’est pas en brousse où n’importe qui peut faire n’importe quoi, on est dans une République et la République va exister. Et conséquemment l’État va jouir de toutes ses prérogatives dans le cadre de la sécurité, de la quiétude sociale », a t-il souligné.

Le jeune conseiller du président de la République a indique que c’est dommage que Cellou Dalein se laisse en rouler dans la farine par Sydia Touré.

« Les gens ne veulent pas participer aux élections pourquoi voulez-vous qu’on part les plaider pou venir, je peine de constater que l’opposition, l’UFDG ne participe pas à ces élections parce que c’est une occasion de mesurer la force réelle de chaque acteur. Mais c’est dommage que Cellou Dalein se laisse en rouler dans la farine par Sydia Touré qui n’a rien. Et qui stratégiquement n’a aucun intérêt d’aller à une élection, j’ai pitié aux militants de l’UFDG. Il y a aucune raison valable« , fustige t-il.

Souleymane Keita estime que l’opposition est dans une stratégie qui est planifiée sur plusieurs phases. Il y a phase numéro un, deux et trois, l’objectif a terme c’était de faire en sorte qu’ils puissent écourter le mandat du président de la République. Chasser le président. « C’est ça qu’ils veulent planifier, ils ont utilisé la phase numéro un, ça échoué, phase numéro 2, ça échoué, ils sont à la phase 3 maintenant s’ils ne veulent pas aller aux élections, nous on ne va pas les attendre. C’est pas parce que Cellou Dalein ne veut pas aller à une élection que nous on ne va pas va aux élections en tant que gouvernant« , a t-il accusé.

Le conseiller principal du président de la République a salué le décret de convocation à la campagne électorale. Il se dit rassuré que cette campagne qui débute ce jeudi va se dérouler dans les meilleures conditions sans violence ni de heurt.

Facinet Camara 620794714

About Rédaction

Check Also

Firawa Groupe Communication récompense les jeunes filles leaders de Guinée

Dans le souci d’encourager les jeunes filles en Guinée à se battre à faire du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares