Home / Éducation / Éducation : la grève du SLECG impacte le bon déroulement des cours à Conakry et dans certaines villes du l’intérieur du pays

Éducation : la grève du SLECG impacte le bon déroulement des cours à Conakry et dans certaines villes du l’intérieur du pays

Comme ça été annoncé, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) dirigé par Aboubacar Soumah a déclenché ce lundi 09 janvier 2020, une grève générale et illimitée sur l’ensemble du territoire national. Dans certains établissements scolaires de la capitale et de certaines villes de l’intérieur du pays notamment, Mamou, Labe, Kindia, Boke, la grève a eu un effet négatif sur le déroulement normal des cours.


A Conakry , les cours ont été perturbés non seulement dans la banlieue mais aussi dans le centre ville Kaloum. Dans certaines écoles où notre reporter a fait un tour dans cette commune les enseignants ont brillé par leur absence. Les responsables étaient obligé de libéré les élèves qui étaient présents ce matin dans les salles. C’est le cas du Collège Château d’eau, des lycées du 28 « septembre » et du « 02 octobre » tous situes en plein coeur de Kaloum. Dans ces écoles sillonnées, aucune autorité n’a daigné s’exprimer à notre micro.

Dans la Commune de Ratoma, la quasi-totalité des écoles non pas fonctionnées ce lundi. Les enseignants ont observé le mot d’ordre de grève. Les élèves qui se sont dans certains établissement ont été sommé de retourner à la maison. Sur les chemins de retour, certains élèves mécontents ont érigé des barricades à maints endroits du tronçon Koloma-Bambeto-Hamdallaye empêchant ainsi la circulation sur cette partie de la route le prince. Des échauffourées ont éclatés entre les élèves en colère et les forces de l’ordre venues pour rétablir l’ordre sur cette route. Nous avons donc enregistré des chaînes de violence à certains endroits où les forces utilisé des gazs lacrymogènes pour disperser les élèves.

Contrairement à Ratoma, il n’y a pas eu d’accrochage sur la route Fidel Costro hormis quelques écoles, les cours n’ont pas connu de perturbations dans de la commune de Matoto. Au collège Fodé et Yaguine de Matoto, les élèves ont suivi les cours.

Selon nos informations, dans les villes de Kindia, Labé et Boke le mot d’ordre du SLECG dirige par Aboubacar Soumah a été partiellement suivi. A Mamou et à N’Zerekore les enseignants ont boudés les salles de classes.

Facinet Camara 655765079

About Rédaction

Check Also

Éducation : Pas d’accord entre SLECG et gouvernement

La première négociation entre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares