Home / Politique / Elections législatives: le Comité Inter-Parties (CIP) tient sa quatrième réunion à Conakry

Elections législatives: le Comité Inter-Parties (CIP) tient sa quatrième réunion à Conakry


Après la confirmation de la date du 16 février 2020 pour la tenue des élections législatives en Guinée par un décret du président de la république, le CIP s’est réuni ce mercredi, 13 novembre 2019, pour échanger sur l’évolution du processus électoral en cours. Cette rencontre qui a regroupé plusieurs représentants des partis politiques et les organisations de la société civile guinéenne portait sur le partage des informations et échanges sur l’ état de mise en place et formation des CARLES, l’identification des électeurs sur le terrain, l’avancement des préparatifs et calendrier des opérations de révision des listes électorales.

« La CENI au regard des informations sur l’évolution du processus a jugé utile de convoquer ce CIP pour ensemble discuter sur certaines thématiques inscrites à l’ordre du jour. Il s’agit de la présentation de l’etat de mise en place de la formation et de l’installation des membres de CARLES, présentations de l’etat d’avancement des travaux de préparation de l’opération de révision du fichier électoral, la présentation de l’État d’avancement des operations de l’identification des électeurs et le chronogramme des élections », explique Bakary Mansarde, l’un des vice-présidents de la CENI

Il poursuit en disant « L’activité que nous allons poursuivre inscrit dans le cadre du chronogramme est une activité essentielle qui est la révision de la liste électorale. Et cette activité définie l’admissibilité des électeurs qui sont aptes à voter. Par sa complexité, nous vous demandons alors au regard de cette complexité et malgré les avancées technologiques que nous avons enregistré au niveau de la CENI. Les avancées technologiques qui désormais servent de modèle Afrique. Nous sommes toujours à l’écoute du CIP pour des recommandations, des échanges », a t-il ajouté avant de dire que la CENI réaffirme sa détermination avec une raisonnance inouï pour conduire ces élections de façon crédible, inclusive et transparente et que les propositions et recommandations des partis politiques feront l’objet d’une appréciation attentionelle par la CENI.

Paul AMEGAKPO, Directeur résident de NDI en Guinée a rappelé que le Comité Inter-Parties (CIP) se veut un cadre de dialogue inclusif pour faciliter des échanges qui concourent à l’organisation des élections transparentes libres et transparentes. Ce cadre de dialogue est exceptionnel dans la mesure où il est porté librement par la CENI qui est l’autorité réputée d’organisation et de supervision des opérations électorales. Ce cadre bénéficie l’appui de NDI et ses partenaires parce qu’il est important dans les processus électoraux de se préoccuper des aspects légaux des règles de droits et des mesures réglementaires qui régissent l’ensemble des opérations électorales. Mais pour y arriver, le Directeur resident du NDI dira qu’il est important d’avoir un consensus au sein des parties prenantes du processus électoral. Un consensus qui devrait être protecteur de ces différentes règles.

Paul AMEGAKPO a rassuré toutes les parties prenantes que l’accompagnement de NDI pour la tenue régulière du CIP sera maintenue et au delà des réunions de CiP à Conakry ils feront un effort à la demande de la CENI afin de décentraliser les rencontres à l’intérieur du pays.

Facinet Camara 655765079

About Rédaction

Check Also

Politique: à la demande des personnes handicapées, le FNDC reporte sa marche du 03 décembre à une date ultérieure ( courrier)

C’est tard la nuit du vendredi au samedi que l’information a été donnée par les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares