Home / Éducation / Éducation : le harcèlement sexuel, un phénomène récurrent dans les universités Guinéennes

Éducation : le harcèlement sexuel, un phénomène récurrent dans les universités Guinéennes

Dans toutes ses formes, le harcèlement sexuel est de nos jours pratiqué dans plusieurs universités du la Guinée. Un phénomène qui ne reste pas sans conséquences sur le niveau d’études des apprenants car beaucoup ne comptent plus sur leur bagage intellectuel. Pour mieux cerner les causes et les conséquences liées à ce phénomène, notre reporter a fait un tour dans l’une des plus grandes universités du pays (Général Lansana Conté).

Le harcèlement est un enchaînement d’agissements hostiles répétés visant à affaiblir psychologiquement la personne harcelée.

Rencontré, cet enseignant a expliqué les types de harcèlement en milieu scolaire, avant de prodiguer de sages conseils aux étudiants victimes.

«A l’Université, il y a trois types de harcèlement : le harcèlement entre professeur et étudiantes, entre étudiants et professeur, et entre étudiants eux-mêmes. Cela se passe à travers les appels de menace une mauvaise note à accepter ses sales besoins. Il y a des étudiants qui harcèlent les professeurs, soit par l’accès physique, pour les notes et cela se passe le plus souvent par le regard ou les appels.
Tous ces phénomènes se traduisent par le faible niveau des étudiants, mais aussi leurs conditions économiques.», indique Monsieur Zainoul Traoré, chargé des cours de la Sociologie de la santé à lUniversité Général Lansana Conté de Sonfonia.

Victime du harcèlement sexuel dans le milieu scolaire, cette étudiante qui a préféré garder lanonymat, nous parle de ce phénomène.

« Cest un phénomène qui se passe en longueur de journée dans nos universités. J’en ai été aussi victime, comme plusieurs autres étudiantes d’ailleurs. Ils (professeurs) vous disent de choses insensées, des paroles qui n’ont pas de sens, juste pour te créer des problèmes. Tout ça, pour que vous tombiez dans leur piège, cest là que tout va commencer. Il arrive defois qu’il te dise de ne même pas faire son évaluation, de l’appeler après pour afin régler tout. Et après, c’est pour te proposer le sexe et si tu refuses tu auras tout le problème du monde. Voilà ce qui contraint defois certaines étudiantes à se livrer à ce débile sexuel », a-t-elle indiqué.

Elle poursuit en donnant des conseils à ses collègues étudiantes. « Je vais tout simplement leur dire de faire très attention avec les professeurs. Nous sommes là pour étudier en aucun cas nous ne devons songer à sortir avec les professeurs quelque soit les circonstances, sauf pour des cas de mariage qui ne sont pas interdits », conclut-elle.

Pour bannir ce phénomène dans les Universités du pays, M. Zainoul Traoré interpelle, « les enseignements à se détourner de ces pratiques et aux autorités de luniversité d’avoir un contrôle stricte sur les enseignants, aux étudiants de prendre courage et de travailler dur, aux parents de satisfaire les besoins de leur enfant ».

A rappeler que ce ne sont pas seulement que les étudiantes qui en sont victime de cette pratique de harcèlement dans les universités, les hommes paient aussi le prix. Ils sont harcelés par des dames enseignantes et qui les créent des problèmes quand tils refusent leur avance.

Il est alors temps que les autorités en charge de l’enseignement unissent leurs efforts afin de freiner cette pratique en milieu scolaire.

Amanita Kourouma, Pour fatala-infos.net

About Rédaction

Check Also

Éducation : quand la mode s’invite dans nos universités !

Malgré leur interdiction, les habits extravagants sont encore portés dans certaines Universités du pays. C’est …

2 comments

  1. Que les conseils tombent dans des bonnes oreilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares