Home / Société / La desserte en eau potable en Guinée: le Secretaire général du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement tire la sonnette d’alarme

La desserte en eau potable en Guinée: le Secretaire général du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement tire la sonnette d’alarme


En procedant à l’ouverture de l’atelier de restitution du rapport du schema directeur d’alimentation en eau potable du grand Conakry ce mardi, 12 novembre 2019, le secrétaire général du département de l’hydraulique a tiré d’alarme sur la disserte en eau potable en Guinée. Selon Mamadou Dioulde Diallo, le secteur de l’hydraulique en Guinée est confronté de nos jours à d’énormes difficultés qui ont entrainé une détérioration significative de la qualité du service. Dans toutes les villes actuellement desservies par la Société des Eaux de Guinée (SEG), à cause essentiellement du manque d’investissement majeur depuis près de deux décennies.

Les installations et ouvrages initialement réalisés pour couvrir les zones urbaines d’alors dans chacune de nos villes, ne desservent aujourd’hui qu’une partie de ces villes car celles-ci se sont fortement étendues.

Il a ensuite expliqué que la vétusté des équipements, le déficit en énergie électrique, la forte urbanisation entraînant un accroissement démographique de la population et la faiblesse de capacité de production ne permettent pas de nos jours d’assurer une desserte correcte en eau potable aux consommateurs.
« A date, le taux moins d’accès global des populations urbaines à l’eau potable à travers les réseaux de distribution de la SEG est environ 31% dont 35 pour la ville de Conakry et environ 27% pour les villes de l’intérieur du pays avec une desserte par intermittence ou carrément alternée. Ce constat nous éloigne de l’objectif de 75,6% fixé au sous secteur de l’eau urbaine dans le cadre du programme national de développement économique et social PNDES 2016-2020 », précise Mamadou Dioulde Diallo tout en ajoutant que face à cette situation, on assiste à une prolifération accrue de forages privés réalisés tant à Conakry que dans les villes de l’intérieur du pays pour la satisfaction des besoins domestiques en eau potable.
C’est pourquoi dit le secrétaire général du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement, pour inverser cette tendance avec une bonne approche méthodologique mon département a inscrit dans le cadre du projet urbain eau de Guinée financé par la Banque Mondiale la réalisation de l’étude schéma directeur d’alimentation en eau potable du grand Conakry qui couvre les cinq Communes de Conakry, les Communes urbaines de Coyah, Dubreka et les Communes rurales avoisinantes de Maneah, Kouria Wonkifon, Maferinyah et Khorira.

« La dite étude a ressorti qu’en fin 2019 les besoins de la population en eau potable pour le grand Conakry seront de l’ordre de 370.000m3/ jour pour une population océane autour de 2.600.000 habitants alors que la capacité de production disponible n’est que de 150.000m3. D’où se dégage un déficit d’environ 220.000m3 soit 147%. Le schéma directeur prévoit respectivement en 2030-2040 le besoin de production en eau potable pour le grand Conakry 550m3/jour et de 810m3/jour pour les populations respectives de plus 3.600.000 d’habitants et de 5.000.000 d’habitants. Ce qui signifie que les déficits seront de l’ordre de 400.000m3 en 2030 et 660.000m3 en 2040 si aucun investissement n’est réalisé pour inverser cette tendance. Ainsi, cette étude du schéma directeur assorti avec précision des travaux à réaliser dans le court, moins et long terme va permettre au département de l’hydraulique et de l’assainissement de faire face à la préoccupation de notre gouvernement d’organiser rapidement une table ronde des bailleurs de fonds pour le secteur urbain de l’eau potable afin de favoriser la mobilisation des financements requis pour chacune des étapes », souligne t-il avant de dire que cet important outil stratégique va permettre à la SEG de planifier pour le long terme des investissements à réaliser en vue de satisfaire la demande en eau de la population au fur et à mesure du développement de la ville jusqu’à l’horizon 2040.

Facinet Camara 620794714

About Rédaction

Check Also

Conakry: COP-Guinée récompense des entreprises les plus performantes en 2019

Pour encourager les entreprises qui se battent pour le développement socioéconomique de la Guinée, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares