Home / Éducation / Yengueya (Boffa): La pose de la pose la première pierre

Yengueya (Boffa): La pose de la pose la première pierre


Signé il y’a de cela une semaine, le maire de la commune urbaine de Boffa a procédé à la pose de la première pierre de la construction de l’école primaire de Yengueya, dans le district de Walia. La cérémonie de la pose de la première pierre a eu lieu ce dimanche, 10 novembre 2019. Elle a connu la présence du préfet de Boffa et la directrice préfectorale de l’éducation de ladite localité.

Une joie déjà se lisait sur le visage des bénéficiaires à savoir le district de Walia, secteur Yengueya, Dembaya et Gangan. Pour manifester cela, ils étaient très nombreux à accueillir la délégation venue de la commune urbaine et de la préfecture de Boffa. Ils ont remercié le porteur de ce bonheur par la voix du chef de district de Walia, « Nous disons merci à la commune urbaine de Boffa, à sa tête Elhadj Maître Saïdouba Kissing CAMARA. Ce travail que nous avons bénéficié aujourd’hui, j’ai informé tous les secteurs de Walia, pour leur dire que cette école n’est pas seulement pour Yengueya, c’est pour tout le district de Walia et environnant », indique Fodé Daouda Damba, chef de district de Walia.

Le maire El Hadj maître Saïdouba Kissing CAMARA, à l’occasion de cet événement solennel, a rappelé aux populations bénéfbénéficiaires l’importance de cette école dans leur localité. Il précise à cet effet, « Aujourd’hui cette école va permettre aux enfants de ces trois secteurs de Walia, d’aller loin pour étudier et mettre fin à leur calvaire. Nous espérons que cela continue et qu’on est plus de salle de classe ici dans le futur. Nous remercions le président Alpha Condé pour ce financement à travers l’ANAFIC » ajoute t-il.

Cette infrastructure écolière sera construite par SAFE service à hauteur de 382 million de francs guinéens, sous le financement de l’ANAFIC (l’agence nationale pour le financement des collectivités). Le délai d’exécution de ladite école primaire est de 120 jours, c’est-à-dire 4 mois et l’entreprise rassure que le délai est tenable.

Mohamed Diakité, pour fatala-infos.net

About Rédaction

Check Also

Éducation : quand la mode s’invite dans nos universités !

Malgré leur interdiction, les habits extravagants sont encore portés dans certaines Universités du pays. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares