Home / A la une / Propos d’Ousmane Gaoul Diallo : le Président du parti RRD demande à l’ État de le poursuivre en justice

Propos d’Ousmane Gaoul Diallo : le Président du parti RRD demande à l’ État de le poursuivre en justice


Dans un passé récent, une video virale du député uninominal de Gaoul, a fait le tour de la toile dans laquelle, il a déclaré que si le président veut mourir au pouvoir alors qu’ils vont l’aider à mourir au pouvoir avant 2020, qu’il n’est pas interdit de tuer des présidents. Oumanane Gaoul a fait cette vidéo lors d’une manifestation de l’antenne du FNDC de France.

Ces propos ont suscité une vague réaction de bon nombre des guinéens. C’est le cas du président du parti Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD). Devant les médias ce mardi, 05 novembre 2019, à son siège, Abdoulaye Kourouma a demandé à l’État de traduire le député de l’UFDG devant la justice.


Par rapport aux propos de Ousmane Gaoul, nous demandons à ce qu’il réponde de ses actes. Je pense qu’il n’y a même pas à demander de lever son immunité parce qu’ils ont suspendu leurs activités à l’Assemblée nationale donc l’État n’a pas besoin de demander ça, a t-il déclaré
Pour le leader du RRD, ces propos d’Ousmane Gaoul sont très graves et ils ont de nature à créer le désordre dans le pays.
Nous avons fait allusion au cas de Rwanda, il y avait un président Rwandais qui son opposition avait demandé de l’enlever au pouvoir quelque soit la manière même s’il faut le tuer et les personnes malintentionnées qui n’étaient même pas Rwandaises ont profité pour assassiner ce président Rwandais. C’est ce qui les ont amené dans le génocide Rwandais qui a fait 800 mille morts. C’est les mêmes propos tenus par Ousmane Gaoul Diallo , il faut le poursuivre », indique Abdoulaye Kourouma.


Pour lui, attenter à la vie d’un Président de la République, pourrait conduire le pays à une guerre civile ou à la rébellion. C’est pourquoi il estime que sa vie n’est pas comparable à la vie d’un citoyen ordinaire.
Certains ont fait la comparaison de la vie du Chef de l’État aux jeunes qui ont été tués. Nous avons dit que la vie du président peut stabiliser ou déstabiliser le pays, lorsque un président meurt par mort naturelle, ça peut nous conduire à une transition, à un coup d’État. Lorsqu’un président de la République se fait tuer par un individu, ça peut nous conduire dans la guerre civile ou dans la rébellion donc ce n’est pas comme si c’était un citoyen bien entendu que nous avons du respect pour tous nos morts, bien entendu ce sont des vies aussi mais pas comme la vie du Président de la République », souligne le président du RRD.


parlant des manifestations à répétition dans le pays, Abdoulaye Kourouma a accusé l’État et l’opposition de vouloir hypothéquer l’avenir du pays et des jeunes générations. Il a ajouté que s’il y la manifestation, les enfants ne vont pas aller à l’école, l’économie sera affectée et ça va se retrouver dans un blocage total. Chose qui n’est pas profitable pour le pays.


Facinet Camara

About Rédaction

Check Also

Ablogui s’active pour une gouvernance participative des citoyens dans la commune de Kaloum

Depuis des années, l’association des blogueurs de Guinée (Ablogui) se batte pour instaurer une certaine transparence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares