Home / Accueil / Guinée: FNDC empêché d’inhumer ses militants ce mercredi à Conakry

Guinée: FNDC empêché d’inhumer ses militants ce mercredi à Conakry

Lors des manifestations du 14,15 et 16 octobre dernier contre le projet de nouvelle constitution et de 3ème mandat pour Alpha Condé, 11 citoyens guinéens ont perdu la vie dans les conditions non encore élucidées. Après deux semaines, le Front National pour la Défense de la Constitution FNDC, organisateur de ces manifestations a décidé de procéder à l’inhumation de ces corps ce mercredi, 30 octobre 2019 à Conakry. A cette occasion, les responsables du FNDC ont appelé les citoyens de la capitale à se mobiliser pour accompagner ce qu’ils qualifient de martyrs de l’alternance à leur dernière demeure. Une grandiose marche funèbre était prévue à cet effet. Elle devrait partir de l’hôpital national Ignace Deen où on devait faire la levée des corps pour leurs inhumations au cimetière de Bambeto, (Commune de Ratoma) en passant par Madina et l’Aéroport. Mais hélas, les autorités se sont opposées à cette volonté du FNDC.

Très tôt ce mercredi matin, elles ont mis un dispositif sécuritaire important aux alentours de l’hôpital. Les responsables du Front National pour la Défense de la Constitution qui y sont pour la levée  des corps ont été sommés de quitter les lieux sans les corps. Ils ont été même interdits de rentrer dans la cour d’Ignace Deen. Chose qui a failli entrainer des affrontements entre les deux parties mais finalement les responsables du FNDC ont remboursé chemin sans aucun incident.

On ignore les vrais raisons de cette décision des autorités mais dans la soirée du mardi, le Ministère de la santé a publié un communiqué dans lequel il a annoncé que les corps ne seront pas disponibles ce mercredi par le fait que l’autopsie médico-légal n’est pas encore achevé. Mais selon des sources proches de la commission d’organisation de l’inhumation, dans la journée du mardi, les services compétents de mener l’autopsie avaient donné cursus aux parents des victimes de lever les corps pour leurs inhumations. Toutes les dispositions y afférentes ont été prises à cet effet avant la publication de ce communiqué du département de la santé. Les parents et le FNDC surpris du communiqué publié à quelques heures seulement de la lavée des corps n’ont pas voulu obéir à cette injonction. 

Pour rappelle, cette décision du Ministère de la santé est intervenu à 24 heures de la grandiose réception que le RPG arc-en-ciel et ses alliés entendent réserver au Président de la République du retour en Guinée après le sommet Russie-Afrique, dont il a pris part. 

Facinet Camara 655765079

About Rédaction

Check Also

N’zérékoré : la marche du FNDC a eu lieu

Ce jeudi, 21 novembre 2019 comme prévu et accepté par la commune urbaine de Nzérékoré, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares