Home / A la une / Projet Africa code week : SAP veut initier plus de 500 formateurs et 10.000 élèves guinéens en codage d’objet

Projet Africa code week : SAP veut initier plus de 500 formateurs et 10.000 élèves guinéens en codage d’objet

Dans le souci de démystifier les nouvelles technologies et permettre à l’Afrique de prendre une part réelle dans la course des inventions et innovations, le Système Application Produit (SAP) à travers le projet Africa Code Week donne une opportunité sans distinction aux élèves et aux formateurs à avoir une notion sur le codage d’objet. En Guinée cette année, ce projet a été lancé ce mercredi, 23 octobre 2019 au lycée 02 octobre de Kaloum et va s’étendre sur deux semaines. La cérémonie a regroupé les responsables du projet et certaines autorités du ministère de l’éducation nationale.


Ce programme conçus pour l’Afrique et par l’Afrique est accompagné par l’UNESCO, Google, Cetradis…

Selon Alpha Keita, ambassadeur du projet Africa Code Week en Guinée, depuis son lancement en 2015, Africa Codes Week a initié 4,1millions de jeunes africains aux compétences numériques. En Guinée, ce projet a été lancé pour la première fois en 2017 et depuis, le Système Application Produit (SAP) a formé plus de 1500 jeunes et projette cette année d’initier plus de 500 formateurs et 10.000 élèves à travers le pays. Il poursuit en disant que l’objectif de la SAP est de pousser les États africains de s’approprier de ce projet et de faire de ce programme un outil d’enseignement global.

 » L’avenir du monde tourne à 90 degrés vers la degitale. A chaque jour, les autres continents sortent des nouvelles inventions pour faciliter la vie sur terre mais l’Afrique jusque-là, reste un consommateur de seconde main dont les inventions sont quasi inexistantes. Mais moi guinéen, je ne perds pas l’espoir. J’ose croire que dans quelques années très proches, la donne peut changer pour permettre à l’Afrique de prendre une place honorable et respectable dans le concert des nations digitalisées », souligne t-il .

Alpha Keita estime que ce programme mérite le soutien de tous. Pour cela, il sollicite un accompagnement du gouvernement guinéen et du président de la république.

« Je reste confiant que la Guinée dans sous peu de temps sera le socle des inventions et innovations en Afrique car celui qui a les destinées du pays est plus engagé dans le combat digital », indique l’ambassadeur du projet Africa Code Week avant d’ajouter que pour cette année malgré des difficultés financières et techniques rencontrées, ils ont tenu à aller jusqu’au bout car la formation n’a pas de prix pour celui qui donne et celui qui reçoit. Ils sont décidés à relever le défi.

De son côté, Abdoulaye Djarouga Diallo, directeur national de l’enseignement secondaire général et technique, représentant du Ministère de l’éducation nationale à la cérémonie, a remercié le président de la république pour son initiative de connexion des écoles qui a pour objectif d’introduire les techniques d’information et de communication dans l’apprentissage en dotant des écoles de salles informatiques, appelées cyber centre.

« Aujourd’hui, nous sommes à un tournant qui prouve une fois de plus l’importance des NTIC dans la qualification des ressources humaines d’un pays en voie de développement comme le notre. Le projet Africa Code Week vient au chevet de notre département dans le volet initiation à la programmation objet pour améliorer les compétences des enseignants et élèves dans le domaine de NTIC. L’objectif est d’initier les enseignants et élèves a la programmation objet de compétence en informatique nécessaire pour réussir au 21 siècle », a-t-il dit.

Facinet Camara 620794714

About Rédaction

Check Also

Guinée : les cadres de l’Administration parlementaire désormais affiliés à la CNSS pour une couverture sociale

4 C’est ce mercredi, 27 novembre que la signature du protocole d’accord entre le Directeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares