Home / A la une / La coordination de la jeunesse de la Basse Côte adhère au projet de nouvelle constitution pour la Guinée

La coordination de la jeunesse de la Basse Côte adhère au projet de nouvelle constitution pour la Guinée

La jeunesse de la Basse Guinée a organisé ce samedi, 28 septembre un mouvement de soutien au président de la république Alpha Condé dans son projet de la nouvelle constitution. Venus de la commune de Matoto et celle de Ratoma, ces jeunes à l’unanimité ont dit oui à la nouvelle constitution.

Selon leur président Abdoulaye, l’actuelle constitution est ancienne, donc elle doit être changée. La cérémonie s’est déroulée au siège du RPG Arc-en ciel à Gbessia, dans la commune de Matoto. Quelques ministres et responsables du bureau politique du parti du pouvoir en place étaient de la partie.

Dans son intervention, le président de la jeunesse de la coordination de la Basse Guinée soutien que la constitution guinéenne mérite d’être changée complètement.

« Nous sommes venus au siège du RPG pour soutenir le projet de la nouvelle constitution. Aujourd’hui c’est le tour de la commune de Matoto et Ratoma, la semaine à venir, ça sera le tour de Dixinn, Matam et Kaloum avant de continuer dans les préfectures de la Basse Guinée juste pour manifester notre soutien à la nouvelle constitution et en même temps dire aux politiciens, le debat de la nouvelle constitution doit quitter dans le cadre politique pour aller dans le cadre juridique, pour que les choses soient bien expliquées. Est-ce que c’est bon de changer la constitution, est ce que le président a le droit de changer la constitution. Le seul détenteur du pouvoir en république de Guinée, c’est le peuple. C’est n’est ni un parti politique, ni un individu. Si on dit de consulter le peuple de Guinée sur un sujet très important, moi je ne trouve pas cela mauvais, en tout cas c’est notre position », soutient-il.

Pour argumenter leur position, Abdoulaye Touré dira que l’actuelle constitution a des manquements.

« Depuis ou avant la mort du président Lansana Conté souvenez-vous bien, toutes les grandes décisions sont issues des accords politiques, et par le passé on a même récité les accords tripartites, syndicats, partis politiques et sociétés civiles. La constitution actuelle, elle est obsolète, ancienne et elle ne répond plus à l’évolution du peuple de Guinée », explique le président de la jeunesse de la coordination de la Basse Guinée.

Daouda KABA

About Rédaction

Check Also

Politique: à la demande des personnes handicapées, le FNDC reporte sa marche du 03 décembre à une date ultérieure ( courrier)

C’est tard la nuit du vendredi au samedi que l’information a été donnée par les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares