Home / Éducation / Manisfestation à Boffa : des enseignants grévistes protestent contre leurs homologues…

Manisfestation à Boffa : des enseignants grévistes protestent contre leurs homologues…

La matinée de ce 31 Décembre 2018 a été très mouvementée dans la ville de Boffa. Des enseignants grévistes sont descendus dans la rue pour empêcher leurs homologues non concernés par la grêve d’accéder aux salles de classes. La route a été barricadée et la circulation parlaysée. Dans leur dispersion par les forces de l’ordre, deux d’entre eux ont été blessés.

 

« A bas la DPE »,  » A bas Kassory »,  c’étaient entre autres les slogans marquants de la manifestation. Pour les grévistes, il n’est pas question de laisser les enseignants non grévistes qu’ils qualifient de « traitres » donner cours. C’est en tout cas ce qu’a dit l’un des manifestants sous l’anonymat.

« Nous avons commencé la marche au niveau du lycée Marien Gouabi pour venir jusqu’au niveau du port . Nous manifestons pour réclamer nos droits sans toucher aux biens publics. En tant qu’ils ne nous paient pas et que le général Aboubacar Soumah ne nous donne pas l’ordre d’ aller dans les salles de classes, on ne va pas aller et nous allons empêcher les enseignants traîtres et les contractuels de dispenser les cours. Nous voulons le départ de la Directrice préfectorale de l’éducation et le premier ministre kassory fofana qui continue de diviser les enseignants à travers leurs magouilles organisées en complicité avec certains chefs d’ établissements intimidés. On va pas arrêter ce combat. Les enseignants guinéens sont très mal payés. Donc’ est une lutte d’intérêt général », a-t-il expliqué.

« On monte les couleurs ensemble avec eux. Aussi parfois on les trouve ici. C’est ce qui cause la peur des enfants de ne pas être agressés et je ne trouve pas normal cette situation. Aujourd’hui il y a eu l’accrochage entre eux et les forces de l’ordre. Il y a eu des blessés du côté des forces de l’ordre » a témoigné un chef d’établissement scolaire.

Il a ajouté: « Nous, nous sommes à l’école. Ça fait quatre jours on ne reçoit pas normalement les cours. Les contractuels viennent mais ils sont empêchés de nous donner les cours. On en a marre. l’État n’a qu’à nous aider. Si les enseignants grévistes ne veulent pas dispenser les cours, ils n’ont qu’à rester à la maison laisser les autres nous donner les cours.»

 

Ganda Aly

655161318

About Rédaction

Check Also

Éducation : quand la mode s’invite dans nos universités !

Malgré leur interdiction, les habits extravagants sont encore portés dans certaines Universités du pays. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares