Home / A la une / Lancinet Kabassan Keita sur le tournoi scolaire à Labé : << Il faut revoir le temps et former les cadres de l'intérieur du pays >>

Lancinet Kabassan Keita sur le tournoi scolaire à Labé : << Il faut revoir le temps et former les cadres de l'intérieur du pays >>

Après le tournoi scolaire qui s’est tenu dans la région administrative de Labé l’heure est aux remarques et suggestions des observateurs. Votre quotidien d’information fatala-infos a rencontré le Directeur technique national du sport et des activites physiques. Au menu de l’entretien, faire le point sur cette compétition.

Fatala-infos : bonjour Monsieur le Directeur!
Kabassan : oui bonjour mon cher journaliste!
Fatala-infos : fini le tournoi scolaire à Labé. Que peut-on retenir de cette édition ?
Kabassan: Il faut reconnaitre que le retour du sport dans les écoles est une bonne chose. Vous savez que nous considérons le sport scolaire comme le vivier du sport national. C’est pourquoi j’ai été mandaté par le ministre de venir voir le déroulement de la compétition. La première édition il n’y avait que 3 disciplines en jeu et cette 2 ème édition nous avons eu 5 disciplines. Chose vraiment à saluer.
Fatala-infos: nous savon qu’il ya un partenariat entre votre direction et celle du sport scolaire. Parlez-nous de cette collaboration qui vous lie?
Kabassan: Bon vous savez nous nous sommes la direction nationale. Nous pilotons la politique nationale du sport et la mise en oeuvre revient aux différentes directions dont celle du sport scolaire qui fait la mise en oeuvre de cette politique au sein de nos écoles. Donc la synergie se passe bien et des relations personnelles existent entre nous à travers certains cadres de la direction nationale du sport scolaire. Je vous avoue que ce sont des amis. Malgré mon statut de directeur je suis obligé de les accompagner toujours.
Fatala-infos: jouer cette compétition hors Conakry est-ce une bonne initiative pour les sports de mains?
Kabassan : C’est une raison qui fait que les sports de mains bat de l’aile à l’intérieur du pays. Donc pour bien relancer il faut mettre en place les infrastructures et envoyer des encadreurs techniques sur les lieux. Vous avez meme constaté que tous les arbitres sont venus de Conakry. Mais à ce sens nous avons instruit à toutes les fédérations pour former ceux de l’intérieur. Avec ça nous aurons dans deux ans les arbitres et entraineurs de qualité à ce niveau.
Fatala-infos: il n’y a pas d’organisation parfaite. En tant que superviseur on peut connaitre les défaillances lors du tournoi ?
Kabassan: vous l’avez dit qu’il n’y a pas d’organisation parfaite. Mais l’important est que les enfants se sont retrouvés en famille, en communion et ils se sont fait plaisir. Mais ce que j’ai trouvé c’etait la longueur du tournoi. Par exemple le basket en 10 jours n’a joué que 2 et 3 fois. C’est peu par rapport au temps de la compétition. Donc la direction doit revoir le temps la prochaine fois pour permettre aux enfants de jouer 3 ou 4 fois pendant une semaine. Avec ça les enfants ne seront pas privés des cours.
Fatala-infos: aujourd’hui quelle qualité ont affiché les athlètes?
Kabassan: d’abord je suis un produit du tournoi scolaire. Donc pour moi le niveau est passable dans les sports de main et il va falloir retravailler le sport de main. Par contre au football nous avons vu des bonnes qualités à ce niveau. Seulement le football feminin où ya du travail à faire. Je pense que si nous continuons cela on aura une bonne pépinière pour le sport national.
Fatala-infos: que faut-il changer à la prochaine édition?
Kabassan: bon la réduction du temps de la compétition. Aussi mettre l’accent sur la formation des cadres de l’intérieur du pays parce que j’aurais souhaité qu’à chaque fois on le fasse hors Conakry. Il n’ya pas que la formation mais aussi mettre en place les infrastructures dans les écoles. Vous avez remarqué pour le basket-ball il a fallu jouer les matches au sein d’une université privé de Labé.
Fatala-infos: Monsieur le Directeur merci !
Kabassan : C’est à moi de vous remercier.

Mohamed Diakite pour fatala-infos.net.
623 94 13 72

About Rédaction

Check Also

Guinée: Dr Alya Diaby déclare que libération des membres du FNDC est un signal que notre justice se porte bien

Pour se conformer à sa lettre de mission, l’Institut National Independent des Droits Humains –(INIDH) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares